Référendum : début de l’opération  dans le sud du pays

Référendum : début de l’opération  dans le sud du pays
L’opération de vote pour le projet d’amendement de la Constitution a débuté ce jeudi 2 octobre à travers  les zones enclavées et éparses des communes de Bechar,notamment  de la daïra frontalière de Béni-Ounif (110 km au nord de Bechar), a appris l’APS du délégué de wilaya de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).
Deux (2) bureaux mixtes, où sont inscrits 1.828 électrices et électeurs, sont ouverts à travers la zone de Oued Namous et celles de Rosf Ettayba et Fendi avec sur leurs listes respectivement 721 et 1.107 électrices et électeurs, a précisé Dr Abdallah Fassi.Le départ de la caravane électorale de ces deux bureaux a eu lieu à 7 heures du siège de la daïra de Béni-Ounif, en présence des représentants de l’ANIE et des responsables locaux de la wilaya.Par ailleurs,le vote pour le projet d’amendement de la Constitution débutera vendredi matin au niveau de sept (7) autres bureaux mixtes, répartis à travers les zones enclavées et éparses des communes de Bechar, Timoudi, Béni-Abbès, El-Ouata, Abadla, Ksabi et Tamtert, pour permettre aux 2.554 électrices et électeurs portés sur leurs listes d’accomplir leur devoir civique, a ajouté M. Fassi.
Un dispositif sanitaire « Spécial vote » est mis en place au titre de la prévention et de la lutte contre la propagation du Covid-19, en étroite collaboration avec la Direction locale du secteur de la Santé et de la Population.Les moyens humains, logistiques et un dispositif sécuritaire sont mobilisés pour les besoins d’un bon déroulement de ce référendum sur le projet d’amendement de la Constitution, a-t-il signalé.La wilaya de Bechar compte un corps électoral de 203.759 électeurs inscrits, dont 87.516 femmes, appelés à voter sur le projet d’amendement de la Constitution au niveau de 542 bureaux, dont neuf (9) itinérants, le tout chapeauté par 98 centres électoraux à travers les 21 communes de la wilaya, avec un encadrement global 4.200 agents, recrutés a cet effet via la plateforme numérique de l’ANIE, a fait savoir M.Fassi. »Nous avons procédé localement à la numérisation de l’opération de révision exceptionnelle des listes électorales et de préparation de ce referendum sur le projet d’amendement constitutionnel », a souligné le délégué de wilaya de l’ANIE.
Rabah Kourougli