Réagissant à « certains cercles malintentionnés » : la FAF sort la grosse artillerie

Réagissant à « certains cercles malintentionnés » : la FAF sort la grosse artillerie

La Fédération algérienne de football, soucieuse d’apporter des éclaircissements à « certains cercles », qui selon elles  « continuent à user de désinformation et de gros mensonges dans le seul but de manipuler l’opinion sportive et de dénigrer l’instance fédérale », a  rendu public ce mercredi, un communiqué afin d’y apporter les « précisions idoines ».

« Ces cercles  accusent  la FAF de vouloir apporter des modifications à ses propres statuts à la veille de la tenue de l’Assemblée générale élective pour, soi-disant, barrer la route à de potentiels candidats », écrit l’instance sportive.

Ce que la fédération récuse de manière catégorique en apportant à la connaissance du public ce qui suit :

«  Le document portant amendement des statuts de la Fédération algérienne de football, dans sa mouture finale, a été transmis au ministère de la Jeunesse et des sports en date du 11 juin 2020 par courrier porteur et par courriel, comme l’a si bien souligné le Président de la FAF lundi 1er février 2021 lors d’un point de presse au Centre technique régional de Sidi Bel-Abbès ».

Mieux : concernant les statuts de la FAF cette dernière précise que : «  Dire aujourd’hui que la FAF va encore retoucher ce document n’a qu’un seul but, celui de semer le doute dans certains esprits et bloquer le processus d’amendement des statuts tel que demandé par la FIFA et engagé depuis le mois de novembre 2019 ». Et de conclure avec cette attaque à l’endroit des « trouble-fêtes »

« Si la FAF a choisi la voie d’amender ses propres statuts et de les mettre en conformité avec ceux de la FIFA et de la Loi algérienne, c’est pour, justement, mettre fin à certaines pratiques usitées par le passé, ayant comme objectifs de privilégier des intérêts étroits et avantageux au détriment de l’intérêt général du football national et des règles de transparence, d’équité, d’intégrité et de bonne gouvernance ».

Ces précisions  au demeurant  claires,  feront–elles taire ceux qui  selon la FAF « ont comme objectif de privilégier des intérêts étroits au détriment du football algérien ? ».

 Ferhat Zafane