Quand Salima Souakri fait le bonheur des femmes Sahariennes

Quand Salima Souakri fait le bonheur des femmes Sahariennes

Plusieurs anciennes sportives venant du grand sud d’Algérie pour prendre part à la deuxième session du cursus Tin-Hinan relatif à la formation des institutrices sportives, n’ont en aucun cas imaginé que leur premier jour à l’institut national de formation supérieure en technologie du sport de Ain Beniane, serait l’un de leur plus beau moment.

En effet, Au moment où, ces dernières étaient en plein cours, la séance fut subitement interrompue par la visite inopinée de la secrétaire d’état chargée des sports d’élites, Mme Salima Souakri, l’initiatrice de ce projet baptisé Tin-Hinan, et qui est rappelons-le, consacré exclusivement aux femmes du grand sud, elle aurait voulu par cette visite, inspecter personnellement les conditions dans lesquelles évolue cette formation.

Mais jusqu’ici tout semble normal, jusqu’à ce que, Mme Salima Souakri, alors qu’elle était en train de souhaiter la bienvenue aux stagiaires, détecte une sorte d’agitation chez un groupe de femme au fond de la salle. Elle tente bien évidemment de se renseigner discrètement auprès de l’un de ses accompagnateurs, avant que ce dernier lui confirme qu’elles voulaient seulement se photographier avec elle.

A cet instant précis, Mme Salima Souakri, réputée par sa spontanéité, décida à la surprise générale de se convertir à une étudiante, et finira sans aucun protocole, par prendre place en plein milieu de la classe parmi les stagiaires, non pas seulement, elle est allée jusqu’à enchaîner plusieurs cours rien que pour faire plaisir aux étudiantes, tout en partageant des moments intimes riches en photos et discussions entre femmes aux grands bonheurs de toutes les présentes.

Elle n’avait quitté l’institut qu’après de longues heures inoubliables passées avec les sportives du Sud, Chapeau-bas Mme la ministre !