Proposition d’intègrer la danse à l’école : Malika Bendouda évoque « une absurdité de la rumeur »

Proposition d’intègrer la danse à l’école : Malika Bendouda évoque « une absurdité de la rumeur »

 

Les propos lui ayant  été attribués, ont suscité une vive polémique, surtout des appréhensions. La ministre de la Culture avait-elle vraiment « proposé » au département de l’Educations nationale  d’intégrer la danse à l’école ? Réagissant à cette information relayée sur les réseaux sociaux ainsi que des médias, Malika Bendouda,

Dans un communiqué rendu public hier vendredi, la ministre de la Culture dément avoir fait une telle proposition « contrairement à ce qui se disait à tort et à travers ces derniers jours ». Donc une fake news.

« Je nie les rumeurs sur notre inclusion de la danse  comme matière dans les écoles (nous n’avons aucune autorité à ce niveau-là) et je suis surprise que des pages  et des comptes de personnes affiliées à la culture l’aient transmise   alors qu’ils sont capables de distinguer et de comprendre l’absurdité de la rumeur », explique en effet la ministre dans sa publication.

Malika Bendouda, est allée jusqu’à assurer n’avoir « ni publié ni discuté avec le ministère de l’Éducation nationale de la question de l’enseignement d’une matière artistique  ou culturelle tel que décrit  par certains. « Nous pensons que les élèves pratiquent leur joie et n’ont pas besoin d’orientation » là-dessus. Ainsi, nous ne pouvons pas leur imposer de choix sur ce registre », a-t-elle ajouté. Rappelant avoir été à l’origine professeur d’université, avoir beaucoup sa « mission à l’université », la ministre  s’est montrée claire quant aux attributions de son département ministériel. « En tout cas, je ne peux intervenir dans aucun secteur sauf dans la limite des accords-cadres », a-t-elle conclue.

F.H