Production industrielle publique : Une baisse de 14% au cours du 2ème trimestre

Production industrielle publique : Une baisse de 14% au cours du 2ème trimestre

 

La Production industrielle publique a enregistré une baisse de 14,1% au cours du deuxième trimestre 2020 par rapport à la même période en 2019, selon l’APS, citant ce lundi 28 septembre l’Office National des Statistiques (ONS).

La production industrielle du même secteur a connu une baisse dans toutes les activités, avec une baisse significative dans certains de ces secteurs au cours de la période d’avril à juin 2020 en raison de la propagation de l’épidémie de Covid-19 alors que le secteur de l’énergie a enregistré une baisse de 6,8% au cours du deuxième trimestre de l’année en cours par rapport à la même période l’an dernier.

Quant aux hydrocarbures, toujours selon l’ONS, elles ont diminué de 8,5% en raison de la baisse de la production de la branche « pétrole brut et gaz naturel» de 10%, ainsi que de la « liquéfaction du gaz naturel » de 4,3%.

La branche mines et carrières a enregistré une baisse de production de 3,6 pour cent, et cette tendance a été observée principalement au niveau de « l’extraction d’argile, de pierre et de sable ».

En revanche, l’extraction de minéraux non purs et de matières minérales a enregistré une augmentation significative de plus de 10,2%.

Le niveau de production a également diminué pour les industries sidérurgique, minière, mécanique, électrique et électronique de 54,9%, plusieurs activités ayant connu une baisse de production, notamment la fabrication de matériaux intermédiaires pour le fer, la mécanique, l’électricité, les équipements mécaniques et sidérurgiques, et la conversion de fonderies et de fer.

S’agissant des matériaux de construction, ces derniers  ont enregistré une variation de -7,24%, toutes les activités liées à ce secteur enregistrant une baisse, notamment les liaisons hydrauliques et la fabrication de matériaux de construction et de produits rouges.

Les industries chimiques ont également enregistré une baisse de 14,3%, confirmant la tendance à la baisse enregistrée depuis le troisième trimestre de 2019.

La plupart des activités de ce secteur ont connu un déclin, notamment la fabrication d’autres produits chimiques et la fabrication de produits intermédiaires en plastique.

Quant à l’industrie des résines synthétiques et des plastiques, il y a eu une augmentation. Les industries alimentaires ont connu une production relativement stable au cours du deuxième trimestre, enregistrant une différence de  -0,3 %. L’activité semencière est toujours en train d’atteindre des résultats, puisqu’elle a enregistré une augmentation de 5,6%, selon les données du Bureau national des statistiques.

Pour ce qui est de la production industrielle de textile, celle-ci a enregistré une évolution négative de -26,6%, tandis que les industries du bois et du papier ont diminué de 37% en raison de la baisse enregistrée dans les activités du secteur, en particulier l’industrie du meuble et la menuiserie générale.

Quant à la production des industries du cuir et de la chaussure, elle a reculé de 57,7%, enregistrant une baisse pour le deuxième trimestre consécutif. Cette tendance est enregistrée aussi bien pour les matières intermédiaires (-60,6%) que pour les consommables (-4,42%).

Pour mémoire, en 2019, la production industrielle du secteur public a enregistré une augmentation de 2,7%.

 Rabah Kourougli