Procès de « Mme maya » : lourdes peines requises contre Hamel, Zaâlane et El Ghazi

Procès de « Mme maya » : lourdes peines  requises contre Hamel, Zaâlane et El Ghazi

Le procureur de la République près le tribunal de Chéraga (commune située à l’ouest d’Alger) a requis ce jeudi 8 octobre de lourdes peines  dans le cadre du procès de Nachinachi Zoulikha-Chafika dite « Maya ».

Ainsi, le parquet a requis une peine de 15 ans de prison ferme, assortie d’une amende de six millions de dinars, contre la principale suspecte.

Pour ce qui est d’Abdelghani Zaâlane, ancien ministre des Transports, Abdelghani Hamel, ancien DGSN et Mohamed El Ghazi, ancien ministre du Travail, le procureur de la République a requis des peines, allant respectivement de douze à quinze ans de prison ferme, assorties d’une amende d’un millions de dinars pour chacun.

Les griefs retenus contre les accusés sont notamment « blanchiment d’argent », « trafic d’influence », « octroi d’indus avantages », « dilapidation de deniers publics », « incitation d’agents publics pour l’octroi d’indus avantages » et « transfert illicite de devises vers l’étranger ».

D’autres réquisitions, allant de cinq à dix ans de prison ferme, ont été faites par le parquet contre d’autres suspects, dont Imen et Farah Belaâchi, Chafiî El Ghazi, Cherifi Miloud et Yahyaoui Amar.

Skander Boutaiba