Président de l’APN : Chenine fustige la résolution du Parlement européen sur l’Algérie

Président de l’APN : Chenine fustige la résolution du Parlement européen sur l’Algérie

Slimane Chenine, président de l’Assemblée populaire nationale (APN), a condamné ce jeudi 3 décembre la résolution du Parlement européen sur « la détérioration des libertés en Algérie ».

Le président de l’APN, qui s’est exprimé lors d’une séance plénière de la chambre basse du parlement, a affirmé que la politique du « chantage » est révolue, notamment grâce au « Hirak béni ».

« La politique de chantage est finie depuis un moment. Elle a été enterrée par le mouvement populaire béni qui a mis fin à toute tendance à reproduire la feuille de route émise par les laboratoires atlantiques qui adoptent les processus et les étapes de transition », a-t-il déclaré devant les députés.

Aussi, Slimane Chenine a parlé de tentatives de créer des problèmes de l’intérieur, mais aussi de semer le chaos, en utilisant les réseaux sociaux. « L’Union européenne agit comme un mandataire de forces et de lobbies que nous connaissons, notamment pour leur pression, chantage et tentatives de ternir l’image ainsi que d’isoler l’Algérie », a-t-il asséné.

Skander Boutaiba