Présidence e de la CAF : Le TAS barre la route à Ahmad Ahmad

Présidence e de la CAF : Le TAS barre la route à Ahmad Ahmad

Le tribunal d’arbitrage sportif, TAS,  a rendu aujourd’hui sa décision concernant l’appel interjeté plus tôt par le président de la Confédération africaine de football, Ahmed Ahmed.

La même commission a confirmé, dans un communiqué sur son site officiel, que les accusations portées contre le président de la CAF étaient avérées, tandis que la peine à son encontre pour ne pas se livrer à une activité sportive a été réduite de cinq ans à deux ans et une amende de 50000 Suisses francs, ce qui signifie que sa candidature à la présidence de la CAF est illégale.

Avec cette sentence, le Malgache  qui traine des casseroles  en matière de corruption vit en ce moment ses derniers jours à la tête de la CAF dont les prochaines élections auront lieu le 12 mars.

Et comme postulants, nous avons déjà évoqué ce sujet en indiquant que   le Ssud-africain, Patrice Motsepe, est  bien parti pour briguer le fauteuil de président de la CAF notamment à la faveur du retrait,  pour des raisons restées floues, de deux autres postulants que sont  le Sénégalais Augustin Senghor et l’Ivoirien Jacques Anouma.

Ferhat Zafane