Présidence de la CAF : Ahmad Ahmad entre le marteau de la FIFA et l’enclume du TAS

Présidence de la CAF : Ahmad Ahmad entre le marteau de la FIFA et l’enclume du TAS

Alors que d’aucuns pensaient que la candidature  de Ahmad Ahmad, actuel président de la CAF, pour sa propre succession était légalisée suite au feu vert du TAS, voilà que le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF)   refuse de valider sa candidature.

Dans les faits,  le comité exécutif, qui a le dernier mot, a choisi de ne pas suivre la  recommandation du Tribunal arbitral sportif  et de rendre  inéligible la candidature

Sans issue,  la problématique de la validation de sa candidature a dû être soumise à l’instance internationale (FIFA)  pour en décider.

Cette éventualité, expliquent les observateurs, ne risque pas d’apporter du nouveau pour le motif que c’est la FIFA  qui est à l’origine de sa sanction pour des faits de corruption.

Nous y reviendrons sur ce feuilleton à rebondissements

Ferhat Zafane