Pr Kamel Sanhadji : « Il n’est pas possible de parler d’une deuxième vague maintenant »

Professeur Kamel Sanhadji : « Il n’est pas possible de parler d’une deuxième vague maintenant »

Le Professeur Kamel Sanhadji président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, a déclaré qu’il n’est pas possible de parler d’une deuxième vague maintenant, malgré le nombre élevé d’infections à la Covid-19.

Kamel Sanhadji a ajouté lors de son passage sur les ondes de la radio Chaîne I, que la deuxième vague est lorsque le virus mute et développe une infection majeure.

Le professeur a indiqué également que le virus doit évoluer, faire des mutations génétiques et changer ses caractéristiques afin de pouvoir parler d’une deuxième vague.

L’invité de la radio chaîne I, a souligné également que le virus est actuellement muté, mais pas dans la mesure où ses caractéristiques ont changé.

Le même responsable a déclaré également que, le plan d’urgence du gouvernement destiné à lutter contre le Coronavirus, est méthodique et positif, et qu’il a aidé à mener la vie quotidienne des citoyens.

M. Sanhadji a appelé également au développement d’une culture individuelle pour faire face à l’épidémie, et restreindre la dissuasion pour contrôler leur comportement et réduire ainsi le taux des contaminations.

Il a ajouté que le nombre croissant de contaminés avait été causé par un relâchement du citoyen dans le respect du protocole de santé.

Kamel Sanhadji a appelé enfin à réduire la valeur de l’amende actuellement appliquée, qui est estimée à un million de centimes, et à la ramener à 3 mille dinars pour assurer son acquittement.

Yahia Maouchi