Pr Bouzid Lazhari, président du CNDH, à LA PATRIE NEWS « Les zones d’ombre sont l’affaire de tous »

Pr Bouzid Lazhari, président du CNDH, à LA PATRIE NEWS « Les zones d’ombre sont l’affaire de tous »

Dans un entretien exclusif réservé à LA PATRIE NEWS par le président du conseil national des droits de l’Hommes, Pr Bouzid Lezhari, été interpellé sur les zones d’ombre « mises en lumière grâce au président Tebboune ».

Selon lui, donc, « le fait que ce sujet ait été soulevé par le chef de l’Etat lui-même, est la meilleure preuve qu’il ne s’agit pas d’un battage médiatique creux, et qu’il y a bel et bien volonté, exprimée au plus haut niveau de l’Etat d’y remédier.

Dans sa lancée, notre interlocuteur en veut pour autre preuve « le ait que le sujet ait été publiquement évoqué alors que l’Algérie subit de plein fouet les retombées économiques et financière de la pandémie de coronavirus ».

Au plan pratique, notre interlocuteur nous informe que le conseil qu’il préside « dispose e nombreux correspondants aux échelons locaux, chargés de répercuter les données du terrain pour permettre au CNDH de saisir les autorités concernées à chaque fois que le besoin s’en fait sentir.

In fine, un développement durable, équitable et juste pour tous, ne peut laisser sur la touche de grandes parties du territoire national.

L’Etat social qu’est l’Algérie fait que cette dernière a pour mission et responsabilité directe de venir en aide à aide à ces zones « oubliées » par le développement ».

M.A.