Pour booster la performance des PME, le CPA casse sa tirelire…

Pour booster la performance des PME, le CPA  casse sa tirelire…

C’est une excellente nouvelle pour les porteurs de projets en quête d’assouplissement et de facilitations bancaires. Le Crédit Populaire d’Algérie (CPA) s’oriente vers une nouvelle approche pour venir en aide aux petites et moyennes entreprises.

Considéré comme l’un des acteurs majeurs du système bancaire, le Crédit Populaire d’Algérie a conclu, sous l’égide du ministère des Finances, « un contrat de prestation, de services et de conseil avec la Société Financière Internationale (SFI), filiale de la Banque Mondiale ». Le contrat en question porte « sur l’accélération de la croissance et l’augmentation de la rentabilité du segment de la petite et moyenne entreprise ».

Une démarche nouvelle

Grâce à ce partenariat, la banque publique a lancé une foule de mesures, visant à offrir une gamme de produits et services. Les premières expériences en la matière ont donné des résultats encourageants, selon un document officiel.

Plus concrètement, la relation entre les deux parties sera plus directe. Les PME et autres start-up auront un chargé de comptes à leur disposition. Il agira comme « intermédiaire entre la banque et son client ».

Ce n’est pas tout, un accompagnement personnalisé, basé sur le conseil et l’information, leur sera dédié.  Objectif : « renforcer le rôle de la Banque dans le développement et l’accroissement des activités de cette catégorie de clientèle ».

Enfin, « des produits et solutions financières simples, accessibles, abordables et adaptés aux besoins des PME » seront mis en place. Le CPA promet qu’il s’agira de produits de crédits taillés sur mesures, en fonction des besoins des PME.

Une démarche pour la relance économique

La nouvelle approche a été testée avec succès dans des agences pilotes, réparties sur sept wilayas. Elle sera incessamment généralisée à toutes les agences CPA du pays.

Depuis son investiture, Abdelmadjid Tebboune, président de la République, a pris l’engagement de donner un élan nouveau aux PME / PMI (petite et moyenne industrie). Sa feuille de route, pour relancer l’économie du pays, est basée sur la prospérité de ses dernières. Visiblement, le CPA a mis le paquet avant les autres…

Nacereddine Benkharef

Lire Aussi :

Contribution du Dr Dahmani Mohamed P-DG du CPA: La stratégie bancaire en période de crise