Pour avoir qualifié (encore une fois)   l’Algérie de « pays ennemi » : Cinglante réplique de notre ambassadeur à Yaoundé aux Marocains

Pour avoir qualifié (encore une fois)   l’Algérie de « pays ennemi » : Cinglante réplique de notre ambassadeur à Yaoundéaux Marocains

Ce n’est pas la première fois que le Maroc, pour détourner l’attention de son peuple des vrais problèmes qui minent le pays, trouve la parade de qualifier l’Algérie voisine de «pays ennemi».

Cela s’est produit avec le consul marocain à Oran et cette fois-ci c’est au  Cameroun que cela s’est reproduit ou un responsable marocain a traité l’Algérie d’ennemie. Si la couleuvre est mal passée en ce sens que les responsables marocains n’en sont pas à leur première vile pratique  ceci n’a pas empêché notre ambassadeur à Yaoundé Merzak Bedjaui  de répliquer sèchement et  d’appeler la communauté internationale à démasquer le responsable marocain à travers une contribution parue dans le journal «  La nouvelle expression ».

Selon des sources médiatiques  l’ambassadeur algérien a  affirmé que «  le Maroc ne cesse de piétiner ces engagements en créant une situation fragile de ni guerre ni paix».

Et de rappeler    preuves à l’appui «  les principes de base de la politique  étrangère algérienne à savoir, entre autres, «la défense de la cause palestinienne et la décolonisation des territoires occupés, à l’image de  ceux du Sahara occidental».

Pour Bedjaoui « l’évolution historique de la cause sahraouie et  les différents événements qui l’ont marquée, notamment les résolutions et les décisions des différentes organisations internationales et régionales,  évoquant l’inscription de territoire du Sahara Occidental par l’Assemblée générale de l’ONU depuis 1963 sur la liste des territoires non autonomes.

Ferhat Zafane