Port d’Alger : baisse de l’activité au 1er trimestre 2020

Port d’Alger : baisse de l’activité au 1er trimestre 2020

Un  bilan de l’Entreprise portuaire d’Alger (EPAL) indique que l’activité du port d’Alger a enregistré une baisse aussi bien pour le mouvement de la navigation que pour le trafic marchandises, durant le premier trimestre 2020, en comparaison avec la même période de 2019, en raison de la chute des recettes pétrolières et de la crise sanitaire mondiale.

Publié par le périodique d’information n°124 de l’entreprise, le bilan montre « une régression du trafic des conteneurs et des hydrocarbures », avec des baisses de près de 39% du nombre des conteneurs traités, de près de 10% du trafic des marchandises et de près de 6% du nombre de navires accostés, par rapport au 1er trimestre 2019.

On apprend que l’EPAL a traité 80 164 conteneurs  au 1er trimestre 2020 contre une prévision de 133 730 conteneurs, soit un taux d’atteinte des objectifs de 60%, rapporte le bilan, précisant que ce trafic a connu une baisse notable de l’ordre de -38,87%, comparé à la même période de l’année 2019.

Le trafic des marchandises a ainsi connu une baisse, l’objectif fixé pour cette activité, soit 3,15 millions de tonnes pour le 1er trimestre 2020, ayant été réalisé à hauteur de 82 %, marquant un recul de 9,75 %, en comparaison avec la même période de l’année précédente, pour s’établir à 2,57 millions de tonnes.

Durant la même période, le port d’Alger a enregistré l’accostage de 428 navires, dont 385 opérants, soit 86% de l’objectif fixé et une baisse de 5,93% par rapport aux réalisations du 1er  trimestre 2019.

Cette régression a concerné particulièrement les navires Ro/Ro (transport de véhicules), butaniers, car-ferries et porte-conteneurs qui affichent pour le 1er  trimestre 2020 des taux respectifs de – 56%, – 23%, – 21%, et – 9 % par rapport au même trimestre 2019.

M. A. (Agence)

LIRE AUSSI:

https://www.lapatrienews.com/belhimer-invite-les-medias-publics-a-se-reorganiser-de-maniere-profonde/