Plus de 50% des Algériens meurent des suites de maladies chroniques

Plus de 50% des Algériens meurent des suites de maladies chroniques

Près de 57% des Algériens décèdent des suites de maladies chroniques, dont 66% sont âgés de 30 à 69 ans, a révélé le Pr Souraya Belamri, responsable du Service des causes médicales de décès à l’Institut national de santé publique

«Les données des fichiers nationaux de l’INSP font ressortir que les maladies cardiovasculaires, les tumeurs, les maladies respiratoires et endocriniennes sont les principales causes de décès en Algérie avec des taux respectifs de 22%, 13%, 6% et 4,5%», a précisé Pr Belamri

«Les maladies non transmissibles touchent près de 60% de sujets de sexe féminin tandis que le reste du taux touche les sujets de sexe masculin», a-t-elle expliqué ajoutant que les études de l’INSP ont montré que « près de 60% des MNT causent le décès des sujets âgés de 30-69 ans».

Les maladies cardiovasculaires représentent 34% chez la catégorie sus-citée dont 36% chez les sujets de sexe masculin et 31% chez les femmes», relevant que les donnée de l’Organisation  mondiale de la santé faisaient état de «15 millions de décès chez les sujets de 30-69 ans à travers le monde».

Yacine Bouali