PLF 2021: Cinquante milliards de dinars pour les zones d’ombre

PLF 2021: Cinquante milliards de dinars pour les zones d’ombre
Une enveloppe financière de plus de 50 milliards de dinars sera affectée au financement de projets réalisés dans les zones d’ombre dans le cadre du Projet de loi de finances «PLF-2021», a indiqué la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar.
La ministre qui répondait aux préoccupations des membres de la Commission des Finances et du Budget à l’Assemblée populaire nationale (APN), a indiqué, lors d’une séance consacrée au débat du PLF 2021, que 50 milliards de dinars seront affectés au financement de projets réalisés dans les zones d’ombre, inscrits au niveau des programmes communaux de développement.
A ce montant, s’ajoutent les affectations enregistrées dans les budgets sectoriels pouvant être transférées vers ces zones à travers la restructuration des opérations d’équipement, a souligné Mme. Azouar, qui remplace le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, à cette séance.
Les chiffres avancés font état de 8.500 projets en cours de réalisation pour lesquels un montant de 145 milliards dinars a été alloué.
Le mécanisme de ciblage des subventions lancé «en temps voulu»
 S’agissant de la problématique de la destination des subventions, la représentante du Gouvernement a indiqué que «vu le caractère sensible de ces transferts, des conditions doivent être réunies avant le lancement d’un mécanisme de ciblage des subventions qui soit efficace, pratique et équitable».
 L’étude d’un tel mécanisme au niveau du Gouvernement s’est achevée et sa mise en œuvre interviendra «en temps voulu et selon un calendrier progressif et précis», a-t-elle ajouté.
La valeur des transferts sociaux directs dans le projet de loi de finances pour l’exercice 2021 est de 1927,5 milliards de dinars (+4,3% par rapport à la loi de finances complémentaire 2020) et celle des transferts indirects est de près de 2.000 milliards de dinars.

M.M.H