Plan de relance économique : rencontre entre le ministre de l’industrie et des représentants d’organisations patronales

Plan de relance économique : rencontre entre le ministre de l’industrie et des représentants d’organisations patronales

Il semble que la machine industrielle algérienne soit en train de se diriger vers le bout du tunnel après la rencontre de ce jour entre le ministre de l’industrie, Mohamed Bacha, et des représentants des organisations patronales, dans le cadre de la mise en œuvre du plan de relance de l’économie nationale et des orientations du président de la république. Les organisations présentes à cette réunion sont la Confédération Générale des Entreprises Algériennes (CGEA), la Confédération Algérienne du Patronat Citoyen (CAPC), de la Confédération National du Patronat Algérien (CNPA), de la Confédération des Industriels et Producteurs Algériens (CIPA) et de l’Union Nationale des Entrepreneurs Publics (UNEP).

C’est dans le but d’impliquer les industriels et investisseurs nationaux dans la démarche de relance économique que le ministre de l’industrie a lancé cette concertation qui s’est déroulée dans une atmosphère de franchise et de transparence exemplaire. Après avoir évalué en commun le potentiel de production des opérateurs publics et privés, le ministre et les représentants des organisations patronales ont recherché les voies et moyens de développer la production nationale, autant qualitativement que quantitativement.

Les représentants des organisations patronales présentes à la réunion n’ont pas manqué de faire part au ministre de l’industrie des problèmes et entraves qui freinent ou bloquent leurs projets d’investissements dans différents domaines. Ils ont aussi présenté plusieurs propositions qui leur permettraient de lever ces obstacles ou, tout au moins, en minimiser l’impact.

Dans son intervention en réponse à ces doléances, le ministre de l’industrie a affiché une disponibilité sans faille pour un dialogue permanent avec les organisations patronales qui sont considérées comme : « un partenaire incontournable dans l’élaboration des politiques économiques et industrielles nationales », et de continuer : « nous allons travailler ensemble pour lever toutes ces entraves », a rassuré le ministre de l’industrie.

Enfin, au terme de ces rencontres, le ministre et les organisations patronales qu’il a reçues ont tracé entre eux les grandes lignes de concertations afin de se mettre d’accord sur les actions à engager à court et moyen termes.

Tahar Mansour