Perturbation dans la distribution du lait : Le citoyen pointé du doigt

Perturbation dans la distribution du lait : Le citoyen pointé du doigt

La surconsommation et le stockage abusif, par les citoyens, du lait  est la principale cause  de la perturbation enregistrée dans la  distribution de ce produit sur le marché depuis le début du mois sacré du Ramadhan.

Khaled Soualmia, directeur de l’Office national  interprofessionnel du lait et produits laitiers (ONIL), a en effet expliqué, dans une déclaration à la presse, que cette perturbation due à  «la surconsommation» et au stockage abusif  de ce produit, a entrainé d’interminables queues devant les points de vente en détail.

« Depuis février, plusieurs dispositions  ont été prises pour assurer des quantités supplémentaires de la  poudre de lait de l’ordre de 2500 tonnes destinées aux laiteries pour approvisionner le marché durant Ramadhan », a-t-il rappelé.

Ces mesures ont permis, selon le même responsable de revoir à la hausse la production des laiteries entre 40% à 60% de la production habituelle ajoutant que l’ONIL a été instruit, si le marché a besoin, d’injecter des quantités supplémentaires de poudre de lait jusqu’à la  stabilisation du marché.

La traçabilité du lait est assurée jusqu’aux distributeurs, dans le cadre de mesures de contrôle strictes, afin que les quantités produites ne soient pas détournées, a-t-il affirmé.

Radia Mehdi