Pérou : 3 présidents en 10 jours !

Pérou : 3 présidents en 10 jours !

Au Pérou, Francisco Sagasti est devenu officiellement mardi 17 novembre président par intérim du pays, le troisième en à peine plus d’une semaine. Une situation qui peut paraître étonnante, et qui est liée à une crise politique majeure dans le pays. En cause : une destitution du président par le Parlement, et des manifestants en colère.

Tout commence le lundi 9 novembre dernier. Le Parlement péruvien vote la destitution du président de centre-droit Martin Vizcarra, au pouvoir depuis mars 2018.

Il évoque des soupçons de corruption lorsqu’il était gouverneur en 2014, mais aucune enquête de justice n’a été diligentée. Martin Vizcarra nie par ailleurs «catégoriquement» ces accusations de pots-de-vin. Il était très populaire au sein du pays, notamment pour sa lutte contre la

Un président par intérim est nommé à sa place le 11 novembre : il s’agit du chef du Parlement, Manuel Merino. Il est également de centre-droit, mais est un opposant à l’ancien président.

Il avait d’ailleurs déjà initié une procédure de destitution de Martin Vizcarra en septembre, qui n’avait pas aboutie.

Le soir même, des milliers de manifestants, en majorité des jeunes, descendent alors dans la rue pour protester contre ce qu’ils considèrent être un «coup d’État» parlementaire. Les rassemblements se multiplient pendant plusieurs jours et la répression est violente.

Samedi 14 novembre, deux jeunes protestataires de 22 et 24 ans décèdent dans des affrontements avec la police. Un autre est porté disparu et assure lorsqu’il réapparait mardi 17 novembre avoir été «séquestré» par le police. Des centaines de blessés sont aussi recensés.

M.M.H