Pénurie de « Lovenox » : la directrice de la PCH accuse… 

Pénurie de « Lovenox » : la directrice de la PCH accuse… 

Fatima Ouakti, directrice générale de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), a annoncé hier vendredi la réception d’une quantité du médicament « Lovenox », un anticoagulant utilisé dans le protocole thérapeutique contre la Covid-19.

Selon elle « la PCH dispose actuellement d’un stock suffisant en cette substance sur laquelle la demande a augmenté ces derniers jours ». Elle a ajouté qu’une quantité importée par un laboratoire, actuellement soumise au contrôle de l’Agence nationale des médicaments, sera réceptionnée prochainement.

« La PCH recevra ultérieurement un deuxième lot de Lovenox produit localement par un laboratoire national ce qui contribuera à satisfaire le besoin des patients covid-19 au niveau des établissements hospitaliers et des officines », a souligné la directrice citée par l’APS.

En revanche, Mme Ouakti a déploré le fait que « certains médecins et pharmaciens achètent ce médicament pour le stocker, d’où la pénurie sur le marché ».

De son côté, le président du Syndicat national des pharmaciens d’officine (SNAPO), a indiqué que le Lovenox manquait au niveau des officines en raison de la petite quantité qu’elles recevaient face une forte demande.

Il a tenu à dénoncer les conditions imposées par certains grossistes aux pharmaciens privés pour les approvisionner en ce médicament vital. « Ils leur proposent d’autres produits pour pouvoir s’en procurer », a-t-il dit à l’Agence officielle.

Skander Boutaiba