Pénétrante autoroutière : Budget reporté pour la section Amizour-Béjaïa

Pénétrante autoroutière : Budget reporté pour la section Amizour-Béjaïa

Le lancement de la dernière section Amizour-Béjaïa (PK11-PK00) de la pénétrante autoroutière Béjaïa-Ahnif (Bouira) est relégué aux calendes grecques.

Le coût des travaux à réaliser sur cette partie d’autoroute, et dont la consistance est essentiellement faite d’ouvrages d’art, est évalué à 40 milliards de dinars, selon le DTP qui a annoncé, lors de la dernière session de l’APW, le report, par les pouvoirs publics, du financement du programme. «

Nous avons été informés par la tutelle, de la décision de différer le financement de ce tronçon, justifiant par la situation financière du pays » a-t-il annoncé.

Pour rappel, une variante proposée par un bureau d’études chinois a été retenue et approuvée par l’administration centrale. Consistant en la réalisation de plusieurs ouvrages d’art, des viaducs en l’occurrence, cette option permet d’éviter la zone d’inondation, d’épargner les terres agricoles ainsi que le recours aux indemnisations.

Le directeur des travaux publics, a mentionné la persistance de cinq oppositions empêchant l’avancement du projet au niveau de Timezrit-Sidi Ayad (PK34-PK36), sur au moins deux kilomètres, alors que les travaux au niveau des autres sections avancent tant bien que mal.

Yahia Maouchi