Partage des données: WhatsApp fait marche arrière

Partage des données: WhatsApp fait marche arrière

Sous le feu des critiques après l’annonce d’une modification de ses conditions d’utilisation, la plateforme de messagerie mobile WhatsApp a décidé de décaler de trois mois l’entrée en vigueur de ses nouvelles conditions d’utilisation, cherchant à rassurer les utilisateurs sur la protection de leurs données personnelles.

«Nous retardons désormais la date à laquelle les utilisateurs devront relire et accepter les conditions», a indiqué vendredi l’entreprise dans un article de blog. Les modifications, qui devaient entrer en vigueur le 8 février, ne seront plus effectives qu’à partir du 15 mai.

La semaine dernière, WhatsApp avait demandé à ses quelque deux milliards d’utilisateurs d’accepter de nouvelles conditions avant le 8 février sous peine de ne plus pouvoir accéder à leur compte. Cette décision a été interprétée par de nombreux détracteurs comme une tentative de la plateforme de partager davantage de données avec la maison mère, Facebook, qui a racheté WhatsApp en 2014.

Les conversations WhatsApp continueront d’être chiffrées de bout en bout et ni Facebook ni WhatsApp n’auront la possibilité de voir ces messages privés, assure-t-elle.

A.O