Oran : la secousse cause l’effondrement partiel d’une vieille bâtisse

Oran : la secousse cause l’effondrement partiel d’une vieille bâtisse

A Oran, la secousse, qui s’est produite ce samedi matin, a causé l’effondrement partiel d’une vieille bâtisse de deux étages, située en plein centre-ville, précisément au quartier de Bel-Air, indique un communiqué de la Protection civile.

Fort heureusement, aucune perte humaine n’a été déplorée suite à cet incident. « Les éléments de la Protection civile sont intervenus au niveau de la rue Houari Houari, dans le quartier de Bel-air, après l’effondrement du plafond d’un logement, situé au deuxième étage d’un vieux bâti composé de deux niveaux », précise le communiqué.

Et d’ajouter, « des fissures ont été également relevées au 1er étage du même bâti sans faire toutefois aucune victime ».

Messaoud Djari, wali d’Oran, a instruit, de son côté, les autorités locales afin d’effectuer des sorties sur le terrain, selon l’APS. L’objectif étant de prendre en charge les préoccupations des citoyens.

Ce samedi matin, une secousse tellurique de magnitude 3,5 sur l’échelle de Richter a été enregistrée à 10h42 dans la wilaya d’Oran.

Skander Boutaiba