Opération de vidange du barrage de Béni Haroun : démenti du M.R.E

Démenti du ministère des Ressources en eaux

A la suite la circulation d’informations erronées faisant état d’une procédure de vidange du plus grand barrage en Algérie avec une capacité de 960 millions m³ autrement dit du barrage de Béni Haroun dans la wilaya de Mila, un communiqué du ministère des ressources en eau a apporté un démenti catégorique ce vendredi 7 août, concernant cette rumeur, alors que  l’ouvrage n’a enregistré au barrage dommage.

La même déclaration a indiqué qu’un comité technique spécialisé s’est déplacé sur le site du barrage immédiatement après le tremblement de terre qui a frappé la région de Mila avec une magnitude de 4,9 sur l’échelle de Richter.Du coup,d’après les rapports techniques préliminaires, aucun impact ni dommage n’a été enregistré au niveau des 3 barrages de Mila, et donc n’ont pas été touchés par le séisme et ont résisté positivement à la secousse tellurique.

e ministère réfute également toutes les fausses nouvelles circulant concernant le lancement du processus de vidange du barrage de Béni Haroun pour soulager la pression du volume d’eau en prévision de toute nouvelle urgence.Quant à l’Agence nationale des barrages et des transferts ,cette dernière a également rejeté la nouvelle concernant la vidange du barrage de Bani Haroun en raison du tremblement de terre.Autrement dit, l’agence a déclaré sur sa page Facebook que celle-ci avait été piratée pour diffuser cette Fake news.

Pour mémoire, une secousse tellurique de magnitude 4,9 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée ce vendredi 07 août, à 07h15, dans la wilaya. Elle a été ressentie à des kilomètres à la ronde notamment dans les wilayas limitrophes, Skikda, Constantine, Jijel, Batna et Sétif. Une panique générale s’est emparée des citoyens. « Nombreux sont ceux qui sont sortis de leurs maisons de peur de nouvelles secousses », rapportent des confrères.

Par Rabah Kourougli