Opep : 2ème atelier juridique annuel sur le droit de la transition énergétique mardi

Opep : 2ème atelier juridique annuel sur le droit de la transition énergétique mardi

Le Secrétariat de l’Opep accueillera mardi, par visioconférence le 2ème atelier juridique annuel du Fonds de l’Organisation pétrolière sur « le droit de la transition énergétique », a annoncé le Secrétariat, sur son site web.

Le thème du 2ème atelier juridique annuel,  le droit de la transition énergétique, est « un phénomène qui a un impact important sur l’industrie extractive, mais qui offre également des opportunités pour l’avenir », a précisé l’Opep.

La transition énergétique est « caractérisée par l’incertitude, mais des cadres réglementaires clairs et des efforts ambitieux de tous les acteurs et parties prenantes du secteur de l’énergie sont nécessaires pour réussir, l’industrie pétrolière jouant un rôle-clé », a ajouté cette source.

« Toutes les sources d’énergie seront nécessaires dans les années à venir pour répondre à la demande croissante, et chaque source a un rôle important à jouer dans le mix énergétique global», a souligné à ce propos, le secrétaire général de l’Opep, le Nigérian Mohammad Sanusi Barkindo, cité dans le communiqué.

Barkindo a ajouté qu’à l’avenir, « nous aurons besoin de la participation de toutes les parties prenantes de l’industrie – producteurs, consommateurs, universités et société civile, pour parvenir à une stabilité durable de notre industrie».

L’objectif de l’atelier est de donner un aperçu des défis et opportunités pour les entreprises extractives dans la transition énergétique, de prévoir les complexités réglementaires futures pertinentes et de discuter du rôle potentiel des organisations internationales dans le soutien d’une transition énergétique réussie du point de vue des pays riches en ressources, tous du point de vue juridique et réglementaire, a-t-on indiqué.

Prendront part notamment, à cet atelier, des représentants de compagnies pétrolières nationales et internationales, des cabinets d’avocats internationaux, des organisations internationales et des représentants de gouvernements.

Cet atelier vise à « fournir des connaissances et des opportunités de renforcement des capacités aux pays membres et à la communauté internationale, dans le domaine de la législation et de la réglementation pertinentes pour assurer une transition énergétique et économique juste », a-t-on indiqué.

Abbes M.