ONU : Les pays arabes discutent des moyens d’enrayer le repli de la sécurité alimentaire

ONU : Les pays arabes discutent des moyens d’enrayer le repli de la sécurité alimentaire

 

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) organise ce lundi une concertation en ligne avec les représentants de pays arabes pour examiner les moyens de mettre fin à la montée de l’insécurité alimentaire et de la pauvreté dans la région, aggravées par les effets des changements climatiques et de la Covid-19, a indiqué le Fonds onusien dans un communiqué.

« Dans le monde arabe, l’insécurité alimentaire touche près de 55 millions de personnes, soit plus de 13% de la population. La nécessité de garantir un accès fiable à des produits alimentaires de base, mais aussi de qualité, à une population en augmentation rapide, constitue une source de pression croissante », a déclaré Dina Saleh, Directrice régionale de la Division Proche-Orient, Afrique du Nord et Europe du FIDA », a-t-on précisé.

« La manifestation d’aujourd’hui prendra la forme d’une discussion avec 16 pays partenaires sur les moyens de mettre en commun nos efforts pour surmonter les défis tels que la fragilité, la migration, la sécurité alimentaire et les pénuries d’eau, qui constituent des freins à un développement durable du monde rural dans la région », selon le Fonds.

Les représentants de 16 pays, Algérie, Arabie saoudite, Égypte, Émirats arabes unis, Iraq, Jordanie, Koweït, Liban, Libye, Maroc, Oman, Qatar, Soudan, Syrie, Tunisie et Yémen,  participeront à cette concertation sur le thème « Intensifier l’action du FIDA en faveur d’une transformation inclusive et durable du monde rural dans la région arabe », a-t-on indiqué.

La région Mena a été mise à rude épreuve par des conflits armés prolongés, des chocs climatiques et une pandémie sans précédent, dont ont résulté une détérioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition, et une augmentation de la pauvreté et des taux de chômage, a-t-on noté.

Ab. M.