Olof Palme : une enquête close et des regrets éternels

Il était un grand ami de l’Algérie

Olof Palme : une enquête close et des regrets éternels

 

Les investigations sur le meurtre, en 1986, du Premier ministre suédois ont été bouclées aujourd’hui , trente-quatre ans après. Avec le principal suspect décédé en 2000, l’espoir d’établir la vérité s’évanouit à jamais.  On sait qu’il était 23 h 21, ce vendredi 28 février 1986, et que le Premier ministre de Suède, Olof Palme, sortait avec son épouse d’une séance de cinéma. On sait que, dans le centre de Stockholm, une neige un peu sale maculait les trottoirs et qu’un homme a emboîté le pas du couple. On sait enfin qu’à l’intersection des rues Sveavägen et Tunnelgatan, l’inconnu a sorti une arme, tuant Olof Palme d’un coup de feu dans le dos et blessant son épouse, avant de disparaître dans la nuit. Puis trente-quatre ans ont passé durant lesquels on n’a rien su de plus, ou presque.

LIRE AUSSI:

https://www.lapatrienews.com/selon-m-hakkar-sonatrach-est-prete-a-aller-vers-larbitrage-international/