Noureddine Smail, directeur de l’INSP rassure : « Le reconfinement total n’est pas à l’ordre du jour »

Noureddine Smail, directeur de l’INSP rassure : « Le reconfinement total n’est pas à l’ordre du jour »

La situation épidémiologique due au coronavirus qui évolue, chaque jour en Algérie, vu le nombre des cas confirmés au Covd-19, communiqués quotidiennement par les autorités compétentes, ne semble pas trop « inquiéter » le directeur général de l’Institut national de la santé publique (INSP).

« La situation pandémique évolue, les moyens d’observation et de contrôle évoluent avec elle aussi », a en effet, relevé ce jeudi, le Professeur Noureddine Smaïl, lors de son intervention sur les ondes de la chaîne III de la Radio nationale.  Toutefois, le même responsable a écarté toute éventualité d’un retour  vers un reconfinement, «  total et sévère de la population».

Loin d’être alarmiste, le directeur de l’INSP, est catégorique. « Le reconfinement total n’est pas à l’ordre du jour, car malgré cette courbe ascendante des cas contaminés la situation n’exige pas une telle option », a-t-il dit

Evoquant la fiabilité des chiffres communiqués chaque jour, l’invité de la Radio affirme que « nous avons été toujours en adéquation avec les données disponibles et nos moyens qui nous ont permis de mieux revoir les choses qu’elles ne l’ont été au début de la pandémie et ce, à la base des nouvelles données en constante évolution.

« C’est ce qui nous a aidé à corriger nos options actuellement, au regard de la situation depuis le couvre-feu et nous continuons à travailler, au niveau du Comité national de contrôle et de suivi de la maladie, de rectifier au fur et à mesure les décisions prises au vu de l’évolution de la situation », précise-t-il.

R.N.