Normalisation avec l’entité sioniste : le faux prétexte des Emirats Arabe Unis

Normalisation avec l’entité sioniste : le faux prétexte des Emirats Arabe Unis

Comme prétexte grossier quant à la normalisation de leurs relations avec l’Entité sioniste,  le ministre d’État des Affaires étrangères des EAU, Anwar Gargash, cité par l’Associated Press, pouvait trouver mieux pour justifier ce rapprochement, aujourd’hui concrétisé  et apposé au bas d’un document  à Washington, sous la supervision du patron de la Maison Blanche, Donald Trump. Ainsi, pour  les Emirats arabe Unis, « la politique agressive iranienne qui dure depuis trois décennies » a alerté de nombreux pays arabes et les a amenés à considérer leurs relations avec Israël « d’un nouvel œil », a indiqué le ministre d’État des Affaires étrangères des EAU, Anwar Gargash, cité par l’Associated Press, en marge de la réunion annuelle de l’Assemblée générale des Nations Unies.  Et d’ajouter : « Nous avons proposé plusieurs accords aux Israéliens sur la protection des investissements, un système de double imposition, l’exemption de visa et des services aériens », a par ailleurs détaillé le ministre. « Nous attendons une réponse, car il est essentiel qu’une relation se construise sur ces bases solides », a-t-il insisté. Concernant la cause palestinienne, au centre de tous ces enjeux, Anwar Gargash fait savoir : « Nous n’avons pas perdu le moindre ami » après l’entente avec Israël sur une normalisation des relations, a-t-il encore souligné ajoutant que les EAU soutenaient toujours « une solution à deux États et la fin de l’occupation israélienne », concernant la situation israélo-palestinienne, à laquelle les accords apportent un nouveau souffle.   « Nous devons ouvrir des canaux de communication parce que l’expérience arabe de n’avoir eu aucune communication avec Israël n’a vraiment donné aucun résultat », a-t-il conclu.

Ferhat Zafane