Normalisation avec Israël : Les Soudanais posent leurs conditions

Normalisation avec Israël : Les Soudanais posent leurs conditions

 C’était déjà dans le vent. Le Soudan, à l’instar d’autres pays arabes s’apprêterait, sous conditions,  à normaliser ses relations avec l’entité sioniste, emboitant ainsi le pas aux Emirats arabe Unis et le Bahreïn qui ont déjà signé le traité à Washington, en présence de Donald Trump.

Selon un communiqué rendu public par l’agence de presse soudanaise en date du mercredi 23 septembre, une délégation  est rentrée à Khartoum après trois jours de « discussions franches et sérieuses » à Abou Dhabi avec les Etats-Unis, concernant entre autres le rôle du Soudan dans le conflit israélo-palestinien, a déclaré mercredi l’agence de presse officielle du pays dans un communiqué.

« Les discussions ont porté sur un certain nombre de questions régionales, et notamment sur l’avenir de la paix entre Israël et les pays arabes. Cette paix mènera à la stabilité régionale et préservera le droit du peuple palestinien à établir son propre État.

[Les discussions ont également porté sur] le rôle que le Soudan est censé avoir dans la réalisation de cette paix », ajoute le document.

Les responsables ont également évoqué les conditions de retrait du Soudan de la liste noire des Etats-Unis, qui regroupent des personnes ou des Etats accusés de mener des activités terroristes.

Cette délégation était menée par Abdel Fattah Abdelrahmane al-Burhan, actuel président du Conseil de transition. Selon le communiqué, les résultats de ces pourparlers seront présentés au gouvernement de transition afin de créer « une vision commune ». 

 Yanis Younsi