Niger : deux soldats tués par des terroristes

Niger : deux soldats tués par des terroristes 

Au moins deux éléments d’un détachement de la garde nationale nigérienne ont été tués par des terroristes dans la nuit de samedi à dimanche, sur la route Arlit-Assamaka , au nord du Niger, ont indiqué lundi des sources médiatiques.

Un véhicule militaire et d’autres appartenant à l’entreprise chargée de la construction du tronçon ont été également pris par les terroristes  qui circulaient à bord de deux  voitures, selon ces sources, citées par des médias locaux.

Les victimes appartiennent à un détachement des Forces de défense et de sécurité nigériennes qui sécurisaient des travaux pour la construction d’un tronçon routier vers l’Algérie voisine, selon ces médias, ajoutant que des poursuites ont été engagées contre les assaillants.

Citant des sources sécuritaires bien informées, un média a rapporté que « des renforts partis d’Arlit, la ville garnison qui exploitait l’uranium nigérien, sont sur les traces des assaillants qui ont pris la direction de la Tamesna nigérienne et la frontière malienne » et « la base des drones américains d’Agadez a été alertée ».

« L’attaque, qui n’a pas été revendiquée, a été confirmée par le ministre de la Défense nationale », a-t-on souligné.

Un média local a écrit que « cette bande frontalière avec l’Algérie est un couloir de passage pour les trafiquants d’armes, les drones et d’autres marchandises prohibées » et « où prolifèrent des groupes armés qui dictent leurs lois en délimitant leur territoire ».

Ab. M