Netanyahu a secrètement rencontré MBS et Pompeo en Arabie saoudite, selon plusieurs sources

Netanyahu a secrètement rencontré MBS et Pompeo en Arabie saoudite, selon plusieurs sources

Ce n’est finalement pas un poisson d’avril. Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, a bel et bien, rencontré dimanche en Arabie saoudite le prince héritier Mohammed ben Salmane et le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, rapportent ce lundi, la radio publique israélienne Kan et la radio de l’armée israélienne.

« Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s’est secrètement envolé pour la ville de Neom en Arabie saoudite dimanche soir afin de tenir une réunion tripartite avec le prince héritier Mohammed ben Salmane et le secrétaire d’État américain Mike Pompeo », rapportent plusieurs médias.

Cette information a été confirmée par une source saoudienne auprès d’i24NEWS, après avoir été rapportée par le site d’informations WallaNews.

Le chef du Mossad, Yossi Cohen, a accompagné Netanyahou lors de ce voyage et participé aux réunions.

Le cabinet du Premier ministre (de l’entité sioniste) a pour l’heure refusé tout commentaire, mais selon un responsable gouvernemental cité par WallaNews, les ministres de la Défense et des Affaires étrangères, Benny Gantz et Gabi Ashkenazi, n’auraient pas été informés de ce départ.

S’appuyant sur des données informatiques, le quotidien Haaretz rapporte quant à lui qu’un avion privé a fait un bref trajet entre Tel Aviv et Neom, une ville saoudienne située sur les bords de la Mer rouge, où Mohammad ben Salmane et Mike Pompeo devaient se retrouver dimanche.

Le chef de la diplomatie américaine s’efforce de convaincre l’Arabie saoudite de suivre l’exemple des Emirats arabes unis et du royaume de Bahreïn qui ont normalisé leurs relations avec « Israël », un rapprochement en partie dicté par l’aversion que nourrissent les trois pays à l’encontre de Téhéran.

Si Riyad éprouve une hostilité égale à l’encontre du régime iranien, l’Arabie saoudite refuse toujours de s’engager sur la voie du rapprochement avec Israël, disant souhaiter que les aspirations des Palestiniens à disposer de leur propre Etat soient réglées en premier lieu.

M.M.H