Né en 1946 à Skikda, le sociologue Ali El Kenz n’est plus

Né en 1946 à Skikda, le sociologue Ali El Kenz n’est plus

L’universitaire sociologue Ali El Kenz est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à Nantes (France), à l’âge de 74 ans des suites d’une longue maladie, annoncent ces proches.

Né en 1946 à Skikda, Ali El Kenz a été maitre-assistant de philosophie à l’université d’Alger de 1970 à 1974, puis Professeur de sociologie dans la même université jusqu’en 1993 ainsi que directeur de recherches au Centre de recherches en économie appliquée au développement (Cread) à Alger.

Après avoir été Professeur associé à l’Université de Tunis, Ali El Kenz s’est installé en tant que professeur de sociologie à l’Université de Nantes en France depuis 1995.

Il a occupé diverses fonctions à l’Association Arabe de sociologie ainsi qu’au Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria) en plus d’être conseiller scientifique chargé de l’axe

«Savoir et société» auprès d’une université américaine. Il avait également publié de nombreux ouvrages dont «L’économie de l’Algérie» (1980), «Les maîtres penseurs» (1985), «L’Algérie et la modernité» (1989), «Le hasard et l’histoire» (1990), «Au fil de la crise» (1993), «Gramsci dans le monde arabe» (1994) ou encore «Ecrit d’exil» (2009) en plus d’avoir signé de très nombreuses contributions dans la presse algérienne et de nombreuses revues scientifiques.