Mostaganem : Encore une tentative d’immigration clandestine déjouée

Mostaganem : Encore une tentative d’immigration clandestine déjouée

Une tentative d’immigration clandestine de 10 personnes a été mise en échec, ces dernières 24 heures, au large de Mostaganem, a fait savoir  lundi,  le  groupement territorial des garde-côtes, cité par l’APS.

Les mis en cause ont été interceptés par les garde-côtes ont intercepté, dimanche, lors de leur patrouille en mer, à bord d’une embarcation de fabrication artisanale, à 10 miles (16 km) au nord de la plage de Ouillis (Benabdelmalek Ramdane).

 Ils ont été conduits au port de Mostaganem pour « effectuer des procédures juridiques en vigueur » et pour « recevoir les premiers soins assurés par l’hôpital avancé de la protection civile, où le dispositif de prévention contre le coronavirus (Covid-19) a été activé, en collaboration avec les services compétents », selon la même source.

Ces personnes  « seront présentées devant les services de sûreté avant  leur comparution devant le juge pour tentative d’immigration clandestine par voie maritime », a-t-on indiqué.

En l’espace de quatre jours successifs, les gardes côtes de Mostaganem ont ainsi, intercepté quatre embarcations de fortune tentant de faire traverser clandestinement, la méditerranée, en direction des côtes espagnoles, près d’une centaine de candidats à l’aventure périlleuse, dont des mineurs, des femmes et des ressortissants étrangers.

Au train où vont ces tentatives d’immigration clandestine, le littoral de Mostaganem, semble devenir un « espace de transit fructueux » pour les barons locaux du trafic d’êtres humains, nullement découragés par ces prises répétées.

    Ad. M.