Moralisation, développement, athlètes d’élites et bannissement de la corruption : Le MJS dresse son bilan

Moralisation, développement, athlètes d’élites et bannissement de la corruption : Le MJS dresse son bilan

Dans son bilan de l’exercice 2020 en matière de développement du sport et la promotion de la jeunesse, le ministère de la jeunesse et des Sports a sérié, dans un communiqué rendu public, les différents acquis réalisés et les perspectives assénées à ce secteur stratégique.

Ainsi en matière de moralisation et de bonne gouvernance du sport, le texte du communiqué souligne que « des actions ont été menées pour l’amélioration de la prévention contre la corruption à travers l’élaboration d’une « cartographie des risques de corruption dans les milieux sportifs et d’un programme de sensibilisation et de formation dans le cadre d’une convention avec l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption ».

Pour se faire il est fait état selon la même source, du renforcement du contrôle des  comptes dans le financement du sport à travers « une circulaire ministérielle qui fonde le financement des fédérations sur des critères de performance et de bonne gouvernance au moyen, notamment, d’un Comité technique d’évaluation des demandes de financement, de critères de classement et d’un barème de notation ».

Pour ce qui est de la promotion de l’éthique et de la morale du sport, le MJS a indiqué le communiqué,  « entrepris l’élaboration d’une Charte nationale dont les principes et les valeurs doivent être respectées par l’ensemble des acteurs du mouvement sportif national ».

Sport scolaire et universitaire : vivier des sportifs de haut niveau

Aussi, le MJS a fait savoir qu’en  matière sportive « des actions ont visé la relance des sports scolaires et universitaires, la prise en charge des athlètes d’élite, ainsi que la prise en charge des jeunes talents sportifs ». C’est pourquoi et dans le même sillage,  «  un plan de relance a été mis en place et des mesures urgentes et immédiates ont été entreprises afin de réintroduire très rapidement le sport dans les établissements scolaires ».

Prise en charge des athlètes d’élite

Dans son rapport-bilan de l’année écoulée, la prise en charge des athlètes de l’élite suscite un intérêt particulier ne ce sens  que  le  MJS a élaboré et mis en œuvre un « plan de prise en charge complet couvrant l’ensemble des aspects liés à la situation socioprofessionnelle des athlètes, à la prise en charge de leurs programmes de préparation et la mise à disposition et la modernisation des installations et des infrastructures sportives ». Il va sans dire en effet,  que « des mesures de soutien ont été décidées en vue de l’accès des athlètes à la formation, à la promotion et aux emplois dans certains corps de l’administration publique ».  Par ailleurs, souligne le rapport du MJS, « Au titre de la prise en charge des programmes de préparation des athlètes, un « plan de financement a été élaboré et exécuté, sur la base de programmes de préparation globaux (par discipline) et de plans individualisés (par athlète) » précise le rapport du ministère de la Jeunesse et des Sports..

Ferhat Zafane