Mondial 2021 de Hand Ball : les Verts connaîtront leurs adversaires ce soir

Mondial 2021 de Hand Ball : les Verts connaîtront leurs adversaires ce soir

Les adversaires de la sélection nationale de handball seront connus ce soir (18 h  algériennes),  à l’occasion du tirage au sort prévu aux pieds des Pyramides à Gizeh en Egypte.

A l’occasion de cette 27e édition, qui comportera pour la première fois 32 nations, quatre pots de huit équipes chacun, listés selon les classements des sélections dans les championnats continentaux ou les barrages auxquels elles ont participé, pour former huit groupes de quatre nations chacun.

Deux équipes d’un même pot ne peuvent pas figurer dans le même groupe du tour préliminaire. Le Sept national, dirigé par le Français Alain Portes, ont été versés dans le chapeau 2, en compagnie de l’Egypte (pays hôte), de l’Argentine, de l’Autriche, de la Hongrie, de la Tunisie, du Qatar, et de la Biélorussie.

L’Algérie avait validé son billet pour la grande kermesse de la petite balle grâce à la 3e place décrochée lors du dernier championnat d’Afrique des nations 2020, disputé en Tunisie. Les coéquipiers de Messaoud Berkous signent ainsi leur grand retour sur la scène mondiale, après avoir brillé par leur absence lors des deux derniers mondiaux : 2017 (France) et 2019 (Allemagne – Danemark).

Le «draw» de l’Egypte-2021 mettra sur le chemin des Algériens un des ténors du handball mondial, à savoir le Danemark (tenant du titre) ou l’Islande. Quant aux quatre autres représentants africains, à savoir l’Angola, le Cap-Vert, le Maroc et la RD Congo, ils sont logés ensemble dans le pot 4, en compagnie du représentant de l’Amérique du Sud, de celui d’Amérique du Nord 1 et de la Russie.

Les trois premières équipes de chaque groupe se qualifieront au tour principal, qui se jouera en quatre groupes de six équipes. Les deux meilleures sélections de chaque poule se qualifient pour les quarts de finale. L’équipe nationale reste inactive depuis le début de la pandémie de coronavirus (Covid-19).

Les joueurs ont été soumis cette semaine, par groupes, à des tests de dépistage au centre national de médecine du Sport (CNMS) en vue de la reprise des entraînements.

 

Ferhat Zafane