Mohamed Salem Ould Salek : La fin de la guerre, « est tributaire de la cessation de l’occupation  marocaine du Sahara occidental » 

Mohamed Salem Ould Salek : La fin de la guerre, « est tributaire de la cessation de l’occupation  marocaine du Sahara occidental » 

Les Sahraouis, sont officiellement en guerre contre l’occupant marocain depuis que ce dernier a violé le cessez-le-feu en s’en prenant aux populations civiles sahraouies à El Guerguerat.  Autrement dit, le Maroc en assume la pleine responsabilité.  Cité par l’APS, le ministre sahraoui des Affaires  étrangères, Mohamed Salem Ould Salek a, une fois encore, affirmé que le Maroc a provoqué le déclenchement de la guerre suite à son agression militaire qui a ciblé la région d’EL Guerguerat, soulignant que «sa fin est tributaire de la cessation de l’occupation marocaine illégale de certaines parties du territoire de la République arabe sahraouie démocratique (RASD)».

«La fin de la guerre est désormais tributaire de la cessation de l’occupation marocaine illégale de la partie des territoires de la République sahraouie», a souligné le ministre sahraoui des Affaires étrangères, membre du Secrétariat national du Front Polisario.

Il a tenu à saluer les réactions internationales qui ont exprimé leur inquiétude face à la gravité de la situation dans la région.

S’agissant de la brèche illégale d’El Guerguerat, M. Ould Salek a précisé qu’il «s’agit, pour ceux qui ne disposent pas d’informations précises, d’une brèche qui a été ouverte par l’armée d’occupation marocaine, en violation de l’Accord militaire N1.

Cette brèche a été ouverte dans un mur militaire, où des millions de mines sont plantées et des barbelés dressés, gardé par les forces d’occupation».

Il a réaffirmé que cette brèche n’existait pas avant l’accord de cessez-le-feu et qu’il ne s’agit pas d’une voie internationale ou régionale mais plutôt d’une voie pour piller les ressources naturelles du peuple sahraoui et noyer l’Afrique dans la drogue.

C’est le Maroc qui a «lancé la guerre en refusant de fermer cette brèche et en annonçant le début d’une opération militaire pour l’ouvrir après sa fermeture par des manifestants pacifiques de la société civile sahraouie», a-t-il dit.

Les forces d’occupation marocaines avaient mené, vendredi à l’aube, une agression militaire dans la zone tampon d’El Guerguerat, en procédant à l’ouverture de trois nouvelles brèches illégales en violation de l’accord de cessez-le-feu.

M.M.H