Mohamed Dahmani, P-DG du CPA : « Un intérêt grandissant est manifesté vis-à-vis des produits de la finance islamique »

Mohamed Dahmani, P-DG du CPA : « Un intérêt grandissant est manifesté vis-à-vis des produits de la finance islamique »

Contrairement à ce qui se dit dans certains médias, par rapport à la réticence exprimées par les citoyens vis-à-vis de la finance islamique, le P-DG du CPA,  Mohamed Dahmani, a affirmé exclusivement  à la Patrie News, qu’il y a un intérêt fort important qui est manifesté vis-à-vis des produits de la finance islamique.

« Nous avons constaté au niveau des différentes agences dans lesquelles cette industrie bancaire est déployée, qu’il y a un intérêt grandissant. Beaucoup de citoyens visitent ces guichets dédiés à la finance islamique. Certes, pour le moment le citoyen est dans la phase d’observation et d’explication, mais il faut savoir qu’il y a un intérêt fort important qui est manifesté vis-à-vis des produits de la finance islamique » nous a confirmé le P-DG du CPA, à l’occasion d’inauguration de deux nouveaux espaces commerciaux dédiés à la Finance islamique et à la PME et Start-up.

Par ailleurs, concernant les produits destinés exclusivement à la PME et Start-up, notre interlocuteur rappelle que sa banque a déjà mis en expérimentation 7 agences, à travers lesquelles ils ont tiré des conclusions.

« Donc pour les deux mois de septembre et octobre, nous avons recueilli pas moins de 300 dossiers, qui totalisent plus de 600 millions de dinars. Pour vous dire qu’il y a un intérêt important qui est affiché vis-à-vis de ces produits dédies à la PME-PMI » se réjouit M. Dahmani.

Enfin, le premier responsable du CPA plaide pour l’émergence de nouvelle aidées et de nouveaux produits.

« Il faut faire émerger l’idée selon laquelle, plus nous innovons dans les produits, plus il y a l’intérêt qui va avec. Donc, il y a un intérêt très important qui se manifeste et qui permet à nos citoyens d’apprendre que le système bancaire est en train de les accompagner, parce que ce sont des produits nouveaux qui répondent à des besoins qui peuvent-être se manifester, mais le systéme bancaire ne disposait pas de ces produits. Mais, maintenant, le systéme bancaire dispose de ces produits, et il est en train de les proposer à ses clients.

A cet effet, nous sommes en train d’accompagner nos concitoyens qui ont des projets d’investissements dans le créneau de la finance  islamique, ainsi que dans le créneau PME-PMI et la Start-up » rappelle enfin le responsable.

Yahia Maouchi