Mohamed Charfi : « Le protocole sanitaire pour le référendum  n’attend que son approbation  »

Mohamed Charfi : « Le protocole sanitaire pour le référendum  n’attend que son approbation  »

 

À peine la date du référendum annoncée, des voix s’étaient élevées, en effet, pour évoquer le risque sanitaire que pourrait représenter une élection. Un avis que ne partage pas Mohamed Charfi, président de l’Anie pour qui «le choix de la date ne constitue pas une surprise, estimant qu’il était nécessaire «à vivre avec le Covid-19».

A ce sujet,  L’Autorité nationale des élections (Anie) a élaboré un protocole. Ce dernier sera définitivement approuvé demain dimanche, après avoir reçu l’aval du comité scientifique. Pour rappel, dans moins de 2 mois, les électeurs se rendront aux urnes pour se prononcer sur le nouveau texte de la Loi fondamentale.

Comment va évoluer le Covid-19 d’ici cette échéance? Le Comité scientifique de suivi de l’évolution de l’épidémie du coronavirus ne se pose pas la question. Ila pris ses devants pour que ce rendez-vous puisse se dérouler dans des conditions qui ne favoriseront pas son expansion. Le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus a adopté un protocole sanitaire consacré au référendum sur le projet d’amendement de la Constitution prévu le 1er novembre prochain, rapporte une dépêche de l’APS.

«Un protocole sanitaire pour le référendum a été globalement adopté et il ne reste que quelques légères corrections à apporter, ultérieurement, par le comité», a indiqué le Comité scientifique dans un communiqué rendu public le 3 septembre. L’Autorité nationale indépendante des élections a, de son côté, formulé des propositions relatives aux mesures sanitaires pour les électeurs, les bureaux de vote et l’opération de dépouillement. Elles ont été validées par le Comité scientifique.

L’Anie a pris toutes les «mesures préventives contre la propagation du coronavirus. Elle a proposé un protocole détaillé, pour permettre aux citoyens d’accomplir leur devoir, dans de bonnes conditions sanitaires», révèle la même source, qui ne livre cependant pas de détails concernant ce protocole

Ferhat Zafane