Ministre de l’Industrie pharmaceutique : des sanctions administratives, financières et pénales contre les spéculateurs  

Ministre de l’Industrie pharmaceutique : Des sanctions administratives, financières et pénales contre les spéculateurs  

Dans le cadre du plan d’action visant à assurer la disponibilité et l’accessibilité du médicament aux citoyens, le Ministère de l’industrie pharmaceutique informe et rappelle à l’ensemble des opérateurs intervenant dans la chaine du médicament, producteurs-importateurs-distributeurs en gros et pharmaciens d’officine, que toutes les pratiques commerciales susceptibles d’entrainer des tensions et/ou rupture d’approvisionnement de certains médicaments en n’importe quel point du territoire national, telles les pratiques de rétentions, de ventes associées, de vente dites par « packs », selon le montant  de la facture ou selon les quantités commandées, sont strictement interdites et sont passibles de sanctions administratives, financières et pénales, conformément à la législation en vigueur.

A ce titre, le ministère rappelle dans un communiqué, que des brigades mixtes d’inspection, seront chargées des contrôles au niveau des établissements  pharmaceutiques, et ce, suite à la décision prise conjointement par le ministère de l’industrie pharmaceutique et le ministère du Commerce.

« Toute personne victime des pratiques commerciales illégales sus citées concernant le médicament pourra désormais porter directement à la connaissance du  ministère de l’industrie pharmaceutique sa réclamation via la boite email dédiée suivante :requetemedic@miph_gov.dz » rappelle la même source.

Toutefois, toute réclamation doit porter l’identification du requérant et être accompagnée d’éléments informatifs et justificatifs permettant sa prise en charge.

Yahia Maouchi