Ministère de la Jenesse et des Sports : Un décret risque de mettre le feu aux poudres !

Ministère de la Jenesse et des Sports : Un décret risque de mettre le feu aux poudres !

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, ne croyait certainement pas si bien dire quand il avait reproché à certains de ses ministres de faire preuve d’amateurisme en présentant des projets de lois et de décrets manquant d’ancrage sur la réalité et les besoins induits par le terrain.

Ces remarques, dans leur ensemble se cristallisent en entier dans le décret signé par le ministre de la Jeunesse et des Sports et, hélas, paru au Journal Officiel en date du 18 du mois courant. Il y est question d’interdire aux cadres du secteur du sport d’intégrer les fédérations et les ligues.

Mais, si par delà e « règlement de compte à l’endroit de plusieurs cadres de ce secteur, qui ont tout sacrifié et tout donné, il ya un énormes risque de clochardiser un secteur bien plus qu’il ne l’est présentement en en éloignant les vrais techniciens et le experts, le danger le plus grave et le plus imminent réside ailleurs cependant.

En imposant aux ligues et aux fédérations de se mettre en conformité avec ce nouveau, et bien curieux texte, ce ministre a verrouillé le jeu comme jamais n’aurait pu le faire Machiavel lui-même.

En effet, pour se conformer avec ce texte, il faut convoquer des assemblées générales et/ou  des congrès. Or, il est interdit à toutes les lignes de se réunir avant d s’être conformées à ce même texte.

Avec ce ministre, on renoue sobrement, et sombrement aussi, avec ces vieilles, très vieilles réflexions philosophiques : est-ce  que la poule est venue en premier avant son œuf, ou bien est-ce l’inverse qui s’est produit. Mais, on n’a hélas pas le temps de se lancer dans ces stériles et puériles conjectures. L’on apprend, en effet, que la FIFA elle-même aurait décidé de se pencher sur cette affaire.

Un communiqué assez virulent aurait même été préparé pour le président de cette instance, Gianni Infantino afin qu’il soit rendu public en date du 17 de ce mois. En attendant, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune devrait recevoir le président de la FIFA le 20 de ce mois, quelques heures avant son départ d’Alger après une visite de deux jours dans notre pays. En attendant, les choses sont loin d’être aussi simples qu’elles pourraient le paraître.

Ce décret, extrêmement controversé, et qui va faire le buzz dans les tous prochains jours, est fortement décrié par mal de grosses pointures du sport, et qui ont les moyens de mener de violentes contre-attaques, durant lesquelles l’ensemble de nos disciplines sportives, qui commençaient à peine à sortir la tête de l’eau, risquent d’y laisser pas mal de plumes. Même un abrogation pure et simple de ce décret, risque de ne pas arranger (totalement) les choses au regard des intérêts en jeu, et des assemblées qui ont déjà eu lieu auparavant.

Dans tous les cas de figures, ce secteur, hautement stratégique, vient d’entrer dans une zone de turbulence dont il aurait franchement pu faire l’économie…

Ali Oussi