Migrants : 114 ivoiriens, guinéens et libériens rentrent d’Algérie avec l’aide de l’OIM en pleine pandémie sanitaire

Migrants : 114 ivoiriens, guinéens et libériens rentrent d’Algérie avec l’aide de l’OIM en pleine pandémie sanitaire

Au cours de la semaine en cours, quelque 114 migrants originaires de Côte-d’Ivoire, de Guinée et du Libéria sont rentrés dans leur pays « en toute sécurité depuis l’Algérie » via  un vol de retour volontaire affrété par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), avec la permission et le soutien du gouvernement algérien, a annoncé l’agence onusienne dans un communiqué.

« Il s’agit de la deuxième opération de retour volontaire facilitée par l’OIM en pleine pandémie de Covid-19 en moins de deux mois, après le retour volontaire de 84 migrants au Mali le 14 juillet dernier », selon la même source.

Le groupe, composé de 102 hommes, 6 femmes, 4 garçons et 2 filles, était bloqué en Algérie. Leur situation socio-économique devenant difficile en raison de la Covid-19, ils avaient contacté l’OIM et leurs ambassades respectives pour demander une assistance afin de rentrer chez eux et de retrouver leur famille, a-t-on précisé.

L’agence a souligné que ce retour de migrants africains dans leur pays respectif a été facilité « grâce à la collaboration des autorités algériennes et aux autorisations qui ont été accordées dans le cadre du programme de retour volontaire de migrants en situation irrégulière en Algérie », ajoutant que « les restrictions de voyage ont été exceptionnellement levées pour permettre  le retour des migrants ».

Autre précision, les migrants résidant en dehors d’Alger ont reçu une aide au transport sur le territoire et ont été hébergés dans les centres de transit gérés par l’OIM, une structure gouvernementale mise à la disposition de l’agence, « pour accueillir les migrants en attente de rentrer dans leur pays d’origine », a-t-on indiqué.

 « La procédure de circulation sur le territoire et de sortie a été étroitement coordonnée et soutenue par les autorités algériennes compétentes, ce qui a considérablement facilité la préparation et le départ des migrants », a souligné l’agence.

Le personnel en Algérie  de l’agence «a mis en œuvre des mesures de prévention spécifiques contre la Covid-19 (…)  comprenant des contrôles médicaux préalables ainsi qu’un test PCR obligatoire cinq jours avant le vol, la distribution de kits contre la Covid-19 et la sensibilisation à la prévention de la Covid-19 », a-t-on conclu.

Ab. M.