Micro-entreprises: la participation de la communauté établie à l’étranger est primordiale

Micro-entreprises: la participation de la communauté établie à l’étranger est primordiale

Dans un communiqué adressé aux députés de la communauté algérienne établie à l’étranger, le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises, Nassim Diafat a rappelé que dans le cadre de la nouvelle stratégie adoptée envers les micro-entreprises, notamment dans sa partie internationale, son ministère travaille sur la création de nouveaux mécanismes, permettant l’implication de notre communauté établie à l’étranger dans le développement de son secteur.

A cet effet, le ministre délégué rappelle que de réformes ont été apportés pour relancer son secteur afin d’arriver à la création d’un million de micro-entreprises dans les différents secteurs, et cela, dans les prochaines années.

Pour cela, Nassim Diafat appelle toute la communauté algérienne établie à l’étranger à prendre part à cette initiative afin d’atteindre ces objectifs, et cela, à travers la création de leurs propres micro-entreprises, en Algérie, sachant qu’ils vont bénéficier de toutes les facilités accordés aux jeunes dans ce domaine.

A cet effet, le ministre assure que son département veillera sur l’application d’un plan du travail pour atteindre les objectifs tracés en l’occurrence :

Offrir une occasion à la  communauté algérienne établie à l’étranger pour réaliser leurs projets en Algérie ;

La création de petites entreprises en Algérie avec des différentes idées d’environnement international ;

Le renforcement des liens entre la communauté  algérienne établie à l’étranger et leur patrie ;

Permettre à notre communauté établie à l’étranger de participer dans la construction de l’Algérie nouvelle, la diversification et le développement économique ;

Attirer les compétences étrangères dans le domaine de la micro-entreprise vers l’Algérie ;

Encourager notre communauté établie à l’étranger qui dispose des entreprises économiques productives, à ouvrir des  petites filiales ici en Algérie.

Yahia Maouchi