Maroc : une course au « trône » dans…le sang

Maroc : une course au « trône » dans…le sang

Rien ne va plus au Royaume Chérifien où une « guerre » de succession du roi, Mohamed V affaibli par la maladie, fait rage.

L’aspiration de ce dernier à introniser son fils aîné  le prince héritier Moulay Hassen aux commandes du royaume avant même avoir atteint l’âge de la maturité (il est âgé de 17 ans) est mal perçue par certains de ses proches qui font le tout pour le tout pour la chapeauter quitte à recourir aux liquidations physiques.

Et ce n’est pas du tout étonnant de voir un média « israélien »   être aux faits de ce qui se trame à l’intérieur même du Palais, sachant que l’un des conseillers les plus écoutés du roi Mohamed V, n’est que André Azoulay, un juif marocain. Il serait même l’architecte de la normalisation (prochaine) des relations entre l’entité israélienne et le Maroc. 

André Azoulay, un des conseillers les plus écoutés du roi Mohamed V

 

En effet, selon des médias dont le site (israélien) I24,  proche du Makhzen marocain, «  le palais royal marocain vit au rythme d’une méga conspiration. Le média qui s’intéresse de plus prés à la situation prévalant au Maroc rapporte que   le prince Moulay Rachid (le frère cadet du roi) a tout bonnement « tenté » d’assassiner le prince héritier Moulay Hassen.

Cette tentative intervient quelques jours seulement après que le chauffeur personnel du prince héritier, ait été retrouvé mort dans son appartement, assassiné par deux balles, il y a deux semaines, au même titre que le colonel Youcef El Addadi, directeur du bureau du secrétariat central du palais royal, retrouvé lui aussi, mort assassiné dans son appartement.

D’autre part, toujours en lien avec la situation actuelle confuse au Maroc, le site Akhabar el Watan, affirme croit savoir de son côté, le renforcement du diapositif sécuritaire au tour du Palais Royal de Rabat où « la Gendarmerie royale » est présente en grand nombre.

 Pour l’heure, cependant, aucune information n’a filtré quant au sort réservé  au prince Moulay Rachid évincé de tout poste de responsabilité au sein du Palais Royal de Rabat. 

Ce dernier aurait tout orchestré au moment où l’état de santé de son frère aîné, le  roi Mohamed V se détériore de jour en jour, suite notamment après avoir été opéré au cœur le 14 juin dernier.    Qui aura le dernier mot ? Attendons pour voir……

(Voir https://www.lapatrienews.com/trahisons-assassinats-et-mises-a-lecart-que-se-passe-t-il-au-palais-royal-de-rabat/).

Farid Houali