Maroc : le mouvement El Adl Wel Ihsan qualifie la normalisation avec Israël d’«acte grave»

Maroc : le mouvement El Adl Wel Ihsan qualifie la normalisation avec Israël d’« acte grave»

L’année 2020 restera longtemps dans les mémoires comme celle de la normalisation entre des Etats arabes et l’entité sioniste en dépit d’une contestation populaire parfois étouffée dans la violence.

Les voix dénonçant la normalisation du Maroc de ses relations avec l’entité sioniste, fusent ainsi, de toute part. Y compris au Royaume. En effet, des personnalités et autre académiciens ont tout bonnement qualifié de désastre» la normalisation des relations entre le Maroc et Israël «affirmant que le peuple marocain «demeurera attaché à ses constantes et principes +la Palestine, un serment et la normalisation, une trahison+».

L’annonce de la normalisation par le Maroc de ses relations avec l’occupant israélien, «est un désastre qui a choqué le peuple marocain», a déclaré Ahmed Wihmane lors d’une conférence, diffusée par la chaîne «Arabi 21» sur sa page Facebook.

De son côté , le Secrétaire général (SG) du mouvement marocain El Adl Wel Ihsan (Justice et Bienfaisance), Mohamed Abbadi a dénoncé la normalisation des relations israélo-marocaines, qualifiant cette démarche d’acte «grave»,

Dans une déclaration au quotidien «Arabi21», Mohamed Abbadi, également membre de l’Union internationale des savants musulmans (UISM), a affirmé que la décision portant normalisation des relations avec l’entité israélienne serait «une décision de la Cour du roi au Maroc, première responsable de cet acte grave».

«Toute décision prise vis-à-vis des causes, aussi importantes et stratégiques qu’elles soient, revient à la Cour royale», a-t-il  expliqué invitant à ce propos à «s’employer à rétablir la situation sociopolitique» dans le royaume du Maroc.

Estimant par ailleurs que cette  vague de normalisation des relations entre certains pays arabe et l’entité sioniste n’est «qu’une partie du plan d’assainissement de la cause palestinienne dans le cadre du fameux deal du siècle», le secrétaire général du mouvement marocain El Adl Wel Ihsan, a appelé à un « changement de mode de gouvernance au Maroc ». Autrement dit : Abolir la monarchie.

M.M.H