Maroc – Israël, le couple diabolique

Le Maroc aurait utilisé un logiciel israélien pour espionner un journaliste, selon Amnesty International

Maroc – Israël, le couple diabolique

Les accointances des services du Makhzen avec  Israël ne sont pas un scoop. C’est même devenu ces derniers temps, et probablement depuis toujours, le couple malfaiteur prêt à nuire à tous ceux qui n’épousent pas les thèses du roi Mohamed VI.

La dernière en date en matière de manigances, a été rapportée par l’ONG Amnesty International qui a dévoilé il  y a peu que  « les autorités marocaines auraient utilisé le logiciel Pegasus pour espionner le téléphone du journaliste Omar Radi ».

La même organisation, se basant sur des sources très crédibles  a affirmé   également que le logiciel d’espionnage de la firme israélienne NSO a été utilisé pour espionner un journaliste marocain en janvier.

Il faut savoir, toujours selon Amnesty International, que le groupe NSO, une société israélienne spécialisée dans l’espionnage informatique, produit notamment Pegasus, un logiciel permettant non seulement d’accéder aux données d’un smartphone, mais de prendre le contrôle de la caméra ou du micro.

Selon l’organisation de défense des droits humains, les autorités marocaines ont utilisé Pegasus pour espionner le téléphone d’Omar Radi, un journaliste marocain.

  Yanis Younsi