Manque de liquidités, incendies : les graves accusations de Djerad

Manque de liquidités, incendies : les graves accusations de Djerad  

Dans sa première réaction aux problèmes vécus ces derniers jours par les citoyens algériens, comme le manque de liquidités dans les bureaux de poste et la vague d’incendies qui continue à ravager des zones forestières, le Première ministre, Abdelaziz Djerad, évoque l’existence d’un «complot» visant à semer la fitna et à déstabiliser le pays.

S’agissant du manque de liquidité, Djerad reconnait «un dysfonctionnement dans le mouvement de liquidité au niveau des bureaux de poste».

Et d’accuser : « Il y a des gens qui ont essayé d’empêcher l’entrée et la sortie de liquidités des bureaux de poste ».

Le Premier ministre indique qu’après enquête, « nous avons découvert une sorte de complot pour provoquer une pénurie de liquidités ». « Nous avons découvert, enchaîne-t-il, une intention malveillante de semer le trouble ».

A propose des incendies, Abdelaziz Djerad fait d’autres révélations : « Nous avons surpris des gens en train de déclencher des incendies de forêts et vous verrez sans doute bientôt leurs aveux ».

A.M