Manifestations du 17 octobre 1961 à Paris : Le Mouvement de la Paix, évoque un crime d’Etat 

Manifestations du 17 octobre 1961 à Paris : Le Mouvement de la Paix, évoque un crime d’Etat 
Le Mouvement français de la Paix a exigé, à la veille de la commémoration des manifestations d’Algériens à Paris, réprimées dans le sang le 17 octobre 1961, une reconnaissance officielle et une condamnation de ce qu’il a qualifié de crime d’Etat.
«Avec de nombreuses organisations, Le Mouvement de la Paix demande que le Président de la République au nom de la France, confirme, par un geste symbolique, la reconnaissance et la condamnation du crime d’Etat qui fut commis le 17 octobre 1961», a-t-il en effet lancé dans un communiqué rendu public jeudi.
Dans son appel «17 octobre 1961 : 59 ans après, exigeons la vérité et la justice», le même mouvement rappelle que ce jour, des milliers d’Algériens et d’Algériennes qui manifestaient à Paris pour défendre leur droit à l’égalité, pour leur droit à l’indépendance et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes furent arrêtés, emprisonnés, torturés et des centaines perdirent la vie, victimes d’une violence et d’une brutalité extrêmes des forces de police.
Il appelle à se joindre à toutes les actions organisées en France pour exiger la vérité et la justice sur ce crime d’Etat et en particulier au rassemblement traditionnel qui aura lieu à Paris le samedi 17 Octobre 2020 à 18h au Pont Saint Michel sur la base d’un appel commun avec d’autres  organisations militant pour la même cause.
F.H