Mali : plusieurs personnalités écrouées pour tentative de coup d’Etat

Au Mali, le parquet de Bamako a annoncé hier jeudi l’ouverture d’une information judiciaire contre six personnalités influentes, dont Boubou Cissé, ancien premier ministre qui a été relevé de ses fonctions après le putsch du 18 août.

Dans un communiqué cité par plusieurs médias, il est indiqué qu’un juge a ordonné leur placement sous mandat de dépôt. Quant à Boubou Cissé, il n’a pas pu être trouvé.

Les autres personnalités sont : Mohamed Youssouf Bathily, dit Ras Bath, militant, polémiste et animateur radio aux nombreux sympathisants ; Vital Robert Diop, directeur général du Pari mutuel urbain (PMU, organisation de paris sur les courses de chevaux et de jeux de hasard) ; Aguibou Tall, un responsable d’une agence œuvrant à l’accès aux télécommunications, demi-frère de Boubou Cissé ; et deux hauts cadres du Trésor public (Finances de l’État), Mamadou Koné et Souleymane Kansaye.

Les suspects sont accusés  « d’atteinte à la sûreté intérieure de l’État, de l’existence d’une entreprise criminelle et des actions de sabotage contre des initiatives prises par les autorités de transition mises en place par les militaires après leur putsch ».

Selon l’AFP, l’affaire, caractérisée par une série d’interpellations menées par la Direction générale des services de l’État (DGSE, le renseignement malien), demeure entourée de mystère.