Mali : Paris annonce l’élimination d’un chef terroriste

Mali : Paris annonce l’élimination d’un chef terroriste

La ministre française des Armées, Florence Parly, a salué, ce vendredi 13 novembre, dans un communiqué une opération engageant au Mali d’importants moyens de renseignement ainsi qu’un dispositif d’interception composé d’hélicoptères et de troupes au sol conduisant à une frappe contre Bah Ag Moussa, décrit comme le chef militaire du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM).

Ce Tergui, considéré comme un terroriste par les Nations unies et Washington, a été un acteur majeur des rébellions touareg des années 1990 et 2000. Réintégré dans l’armée en 1996 puis en 2006, il avait fait défection à chaque fois : vers la rébellion la première fois, puis vers le djihadisme en 2012.

L’ancien officier de l’armée malienne, également connu sous le nom de Bamoussa Diarra, était un lieutenant d’Iyad Ag Ghali, le chef touareg du Rassemblement pour la victoire de l’Islam et des musulmans (RVIM), lié à Al-Qaïda.

Bah Ag Moussa est considéré comme responsable de plusieurs attaques contre les forces maliennes et internationales. Il était considéré comme l’un des principaux chefs militaires djihadistes au Mali, notamment chargé de la formation des nouvelles recrues, selon le communiqué.